| Accueil | Plan du site | Contacts
 
 
Appel à projets 2015
   
Appel à projets 2014
   
  » Résultats
   
Appel à projets 2013
   
  » Résultats
   
Appel à projets 2012
   
  » Résultats
   
Appel à projets 2010
   
  » Résultats
   
Appel à projets 2009
   
  » Résultats
   
Appel à projets 2008
   
  » Résultats
   
Appel à projets 2007
   
  » Résultats
   

Appel à projets 2011 dans le domaine de la sécurité virale des produits biologiques
   
  » Résultats
   

Résultats de l’Appel à Projets Prions 2010

PRESENTATION DURANT NEUROPRION 2010

Projets sélectionnés

L’appel à projets 2010 porte sur la sécurité biologique dans le domaine du Prion selon quatre thèmes

  1. Recherche, développement ou validation de méthodes de détection de prions dans les liquides biologiques ou organes humains et animaux
  2. Méthodes d’élimination ou d’inactivation des contaminants potentiels (prions) dans la production de produits biologiques et dans le nettoyage des instruments et des surfaces
  3. Compréhension du processus de repliement anormal des protéines, caractérisation des mécanismes induisant ce repliement anormal, analyse des interactions entre la protéine anormale et ses partenaires, liens physiopathologiques entre la protéine anormale et les symptômes cliniques.
  4. Epidémiologie des maladies à prions centrée sur la problématique des risques émergents.

46 lettres d’intention ont été reçues dont 45 nouveaux projets et 1 poursuite de projet.
Le nombre de dossiers présentés par des équipes françaises est toujours majoritaire, mais les équipes anglaises sont très présentes, de même que les italiennes. 4 projets proviennent des Etats Unis.

Chacune des lettres d’intention a fait l’objet d’une évaluation indépendante de chaque membre du Conseil Scientifique. 22 projets ont été retenus pour soumission d’un dossier complet. Chaque dossier a été évalué indépendamment par chacun des membres du CS. Les résultats de ces évaluations sont ensuite consolidés et anonymisés. Une réunion du CS a permis de finaliser la sélection des projets à proposer en financement au Conseil d’Administration.

Les 10 projets proposés par le Conseil Scientifique et validés par le Conseil d’Administration

  • Projet  « CSF Real-time QuIC », porté par A. Green (NCJDSU, Edinburgh, UK)
    Ce projet propose d’étudier une nouvelle méthode de détection dans le liquide céphalo- rachidien  développée à partir de la méthode QuIC avec un suivi en temps réel de la fluorescence. La méthode QuIC est une alternative à la PMCA (avec l’avantage de ne pas utiliser la sonication et de travailler directement à partir de  la PrP recombinante (les homogénéisats de cerveau employés dans la PMCA sont difficiles à utiliser) mais seule, la méthode QuIC ne permet pas d’obtenir un signal suffisant. Or la problématique dans le sang est la très faible dose infectieuse présente. La méthode QuIC en temps réel permet d’augmenter le rapport signal / bruit de fond et rendrait possible la détection de l’infectiosité directement dans le liquide céphalo-rachidien.

    Consulter la présentation en anglais »

  • Projet  « UltraMab » porté par A. Aguzzi (Hôpital Universitaire de Zurich, Suisse)
    Ce projet propose de développer des anticorps hautement purifiés anti-PrP, en utilisant des techniques de biologie moléculaire permettant le développement de tests de diagnostic. Lorsque des anticorps ont une très forte affinité, ils sont souvent neutralisés lors de la formation de l’hybridome qui fusionne avec la cellule qui contient la PrP, il n’est alors plus possible de les isoler. La technique de biologie moléculaire proposée permettrait de créer des hybridomes sans PrP, et donc d’isoler des anticorps monoclonaux.

    Consulter la présentation en anglais »

  • Projet  « Nanoparticle prion capture» porté par S. Supattapone (Dartmouth Uv, USA)
    Ce projet propose d’évaluer l’efficacité de nanoparticules magnétique capables de piéger la PrPSc de façon spécifique et d’ évaluer le bénéfice de cette méthode couplée à la PMCA. Cette méthode de capture aurait l’avantage de permettre de concentrer la PrPSc. Les nanoparticules ayant la particularité de présenter une surface très importante par rapport à leur poids, cette méthode de concentration est à la fois très simple et très performante. Le concentré obtenu sera ensuite testé en PMCA. Des premiers résultats positifs on été obtenus avec la PrP anormale de cerveau, il s’agit maintenant de tester la PrP anormale du sang.

    Consulter la présentation en anglais »

  • Projet  « RAP-Experimental Treatment » porté par L. Cervenakova (American Red Cross, Rockville, USA)
    Ce projet propose de démontrer l’efficacité des « recombinant human RAP (Receptor Associated Protein) »  au niveau cellulaire et sur des souris afin de voir si le niveau d’infectiosité est modifié par ce traitement. Les « RAP » semblent être impliquées dans plusieurs maladies neurodégénératives, elles sont décrites comme dérégulées dans la maladie d’Alzheimer. Le projet vise à comprendre les mécanismes sous-jacents et à explorer la thérapeutique, de façon à dégager une éventuelle voie thérapeutique.

    Consulter la présentation en anglais »
  • Projet  « SheepBSE » porté par M. Head (NCJDSU, Edinburgh,UK)
    Ce projet propose d’évaluer le risque pour l’homme de souches ESB transmises au mouton par une modélisation en regardant les barrières d’espèces.
    Le mouton a également été exposé au risque ESB. Au fur et à mesure des passages, la signature ESB (en Western Blot) disparait, et il devient impossible de la distinguer de la tremblante du mouton. Or si cette dernière n’est pas transmissible à l’homme, ce n’est pas le cas de l’ESB. Ce projet propose  de modéliser les différents passages chez le mouton et regarder si ensuite on arrive à réamplifier en PrP humaine. Ce projet est cofinancé par une agence anglaise.

    Consulter la présentation en anglais »
  • Projet « PrPdetection » porté par V. Perrier (Université de Montpellier)
    Ce projet propose d’utiliser un composé Thienyl Pyrimidine pour modifier les propriétés de la PrPRes afin de permettre une détection plus efficace. L’agrégation de PrP sous forme de multimères pourrait permettre une détection plus facile. Le composé Thienyl Pyrimidine pourrait être utilisé pour forcer cette agrégation et faire basculer la PrP sous forme suffisamment anormale pour être détectée (détection en Western Blot et en PMCA qui peut aussi être utilisée à partir d’une certaine taille d’agrégation).

    Consulter la présentation en anglais »

  • Projet  « CJD-diagnostic » porté par E. Birkmann (Heinrich-Heine-Universität Düsseldorf, Germany)
    Ce projet propose la mise au point d’une méthode de diagnostic par piégeage de la PrP sur surface avec des anticorps puis révélation des agrégats au laser.
    L’intérêt du laser est de permettre la détection d’une seule particule, donc d’avoir un niveau de sensibilité très intéressant.

    Consulter la présentation en anglais »
  • Projet « Surf-PMCA » porté par S. Lehmann (CNRS Montpellier, France)
    Évaluation de la capacité de la PMCA à amplifier de la PrPres sur surface après traitement de décontamination. Ce projet permettrait d’évaluer des techniques de décontamination avec un seuil de détection plus faible que par Western Blot, avant de procéder aux tests d’infectiosité in vivo.

    Consulter la présentation en anglais »

  • Projet  « TransGlutam » porté par C.S. Orser, (iPDx Biosciences, Boulder, USA)
    Les transglutaminases sont dérégulées dans plusieurs maladies neurodégénératives, ce qui laisse à penser qu’elles pourraient jouer un rôle facilitant dans toutes ces maladies, y compris dans les maladies à prions. Ce projet propose de vérifier si un tel lien existe entre les différentes maladies neurodégénératives.

    Consulter la présentation en anglais »
  • Projet  « SMAD-Prion » porté par P-Y Boëlle (Université de Paris VI, France)
    Approche statistique pour établir les critères d’efficacité d’une nouvelle procédure de décontamination.

    Consulter la présentation en anglais »
 
Page d'accueil :: Présentation :: Fondateurs et Donateurs :: Appels à Projets :: Actualités :: Contacts
 
Copyright 2009 © Fondation Alliance Biosecure. Mentions Légales.